|||||||||||||||Les Musiciens ||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||

Liamine HAIMOUN / mandole

Ses collègues d’El Gusto le surnomment « Le Tendre ». Liamine Haimoun est né le 18 mai 1947 à Azzefoun en Kabylie. Adolescent, il s’essaie à la derbouka (percussion) et attire l’attention des maîtres du Chaâbi de l’époque.

L’été 1965, à l’occasion d’une soirée, Liamine Haimoun doit remplacer au chant le maître de cette époque qu’il accompagnait à la percussion. Parmi le public, il y a Baba Dahmane(ancien violoniste de l’orchestre de Hadj Mrizek et membre de l’orchestre chaâbi et andalou de Radio Alger). Il lui apprend l’essentiel de la musique Chaâbi et lui conseille de s’inscrire au célèbre Conservatoire d’Alger où officiait le Maître El Hadj Mohamed El Anka. Liamine Haimoun a alors 19 ans.

Par la suite, Liamine Haimoun intègre l’orchestre du Maître Amar El Achab, qui de temps à autre, lui confie des soirées en tant que chanteur. Il participe également à de nombreuses tournées dans le pays ainsi qu’à de multiples fêtes familiales.

En 1976, Liamine Haimoun reprend la direction de l’orchestre d’Amar El Achab, lorsque ce dernier s’exile en France. Souvent sollicité par la radio et la télévision algérienne dont l’orchestre est dirigé par le grand pianiste Mustapha Skandrani, Liamine Haimoun poursuit ses prestations pour la RTA jusqu’en 1991.

Pour des raisons personnelles en effet, Liamine Haimoun cesse de pratiquer son métier : deux de ses fils ont disparu dans des conditions encore non élucidées.

En 2001, il reprend timidement sa carrière artistique, encouragé par ses amis. Il apparaît alors dans l’émission « Fen Bladi » et interprète deux chansons de sa composition : « El Djazair Ya Hbibti » et « Alef Mabrouk Aalina ».

En 2005, il est contacté par Safinez Bousbia et intègre l’orchestre d’El Gusto.

< Retour aux musiciens
blog Téléphone Arabe Nos Partenaires